Parcourir cette discussion :   1 Utilisateurs non enregistré en ligne






[Spécial anniversaire] 1ère partie: pourquoi le CPC a réussi?
#1
Junior


Informations sur l'utilisateur
Bonjour à tous,

Désolé pour mon absence prolongée du site, j'ai depuis septembre une masse prodigieuse de trucs à faire, et ça continuera jusqu'en février de l'année prochaine.

Du coup, je fais juste un saut ici pour vous délivrer comme promis la discussion pour l'anniversaire du site. Sinon, les articles "On refait l'histoire" devraient reprendre à partir de février, mais c'est pas sûr.

______________________________

Bref, passons au vif du sujet, le débat autour de cette question:

Pourquoi le CPC a réussi, alors que d'autres micro-ordinateurs on échoué à l'époque?


Qu'est-ce que le CPC avait à l'époque que les autres n'avait pas?
Je veux dire, dans le contexte de l'époque, qu'est-ce qui rendait le CPC génial?

Est-ce que c'était lié à la simplicité de l'ensemble, au prix, aux logiciels disponibles?


Par quel aspect de cette machine avez-vous été attiré à l'époque?

Quelle était la part de la publicité dans cette attraction? Etait-elle généralisée, ou bien la trouvait-on seulement dans des revues spécialisées?
Y'avait-il du matraquage publicitaire à l'époque?
Et qu'en était-il des concurrents?


A votre avis, et selon votre vécu, à qui était adressé ce micro-ordinateur? A un public avisé ou à n'importe quelle personne souhaitant jouer à peu de frais, comme les consoles de jeu 5 ans plus tard?
De plus, quelle était la tranche d'âge visée? Les jeunes adultes et adolescents, ou bien déjà les enfants?


Finalement, dans le contexte de l'époque, quels étaient les caractéristiques clés qui ont fait que le CPC ait connu un tel succès et ait tellement marqué ses utilisateurs pour que, 30 ans plus tard, ils continuent d'en discuter avec passion?

_______________________________

Voilà les questions qui me viennent à l'esprit.

Si vous voyez d'autres points qui n'ont pas été abordés dans ma série de questions, n'hésiter pas à le donner et à en discuter, ça permettra d'avoir un discussion encore plus passionnate !

Je vous souhaite une bonne suite, un bon dimanche, et surtout un très beau retour dans le temps vers l'année 1985 (en prenant la DeLorean de Doc bien sûr , la date étant pratiquement appropriée ).

A bientôt sur Amstrad.eu

Date de publication : 01/11/2015 15:34
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : [Spécial anniversaire] 1ère partie: pourquoi le CPC a réussi?
#2
Posteur Fou


Informations sur l'utilisateur
Allez... j'y vais de ma petite expérience…

En 1985, j'étais un gamin d'une dizaine d'années, belge, fils d'un papa ouvrier et d'une maman au foyer. Avec mes économies et une (grosse) participation financière de mes parents (encore merci à eux!), j'ai pu acquérir mon premier ordinateur: un superbe Schneider CPC464 avec son écran monochrome GT65. Pourquoi cet ordinateur? Pour être franc: aucune idée! Mes parents n'y connaissaient rien, et moi non plus. A l'époque, personne dans mon entourage, ni de ma génération,n'avait d'ordinateur à la maison.
A mon avis, c'est selon les conseils du vendeur et le prix abordable du CPC que mes parents ont fait ce choix.
Je ne me rappelle pas non plus avoir été conquis par une quelconque publicité…
Par contre, je pense avoir été un élément déclencheur dans mon entourage, car peu de temps après, quelques copains du village ont eux aussi fait l'acquisition d'un CPC464. Probablement par mimétisme. C'était chouette de pouvoir s'échanger des jeux à la récré...
Un peu plus tard, quand je suis entré à la "grande école" (en ville!), j'ai rencontré de nouveaux copains qui avaient des ordinateurs. Un peu de toutes sortes d'ailleurs… Mais la plupart étaient sur Commodore C64. Et oui, en Belgique, le CPC a plutôt été le n°2, derrière le Commodore… Etait-ce dû à un moins bon marketing? C'est possible... Amstrad était commercialisé sous la marque Schneider, comme en Allemagne.
Peut-être que le marketing Schneider n'était pas à la hauteur du marketing Amstrad?
Difficile à dire… Encore une fois, je n'avais que 10 ans à l'époque…
Toujours est-il que même n°2, le CPC a quand même eu un beau succès en Belgique!
A qui cet ordinateur était adressé? Difficile à dire… Les ados et les enfants y ont trouvé beaucoup de plaisir en tous cas! C'est une chose certaine…
L'ordinateur était quelque chose de nouveau et de passionnant. Je pense que peu importe la marque et le modèle, les jeunes de cette génération ont été marqués. Mais comme l'Amstrad et le Commodore étaient les plus répandus (en Belgique), ça explique probablement qu'aujourd'hui encore, ces 2 marques ont aussi plus de nostalgiques dans leurs rangs... Enfin, ce n'est que mon avis...

Date de publication : 02/11/2015 19:45
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : [Spécial anniversaire] 1ère partie: pourquoi le CPC a réussi?
#3
Modérateur


Informations sur l'utilisateur
Pour moi ce n'est clairement pas une question de capacité. Si le CPC a bien fonctionné c'est grace au prix ET au fait qu'il proposait un écran.

Chez moi, le CPC a été acheté par mon père sois disant pour son coté éducatif. On nous a acheté un machin pour ça (truc d'orthographe) qui a été reformaté peu de temps après pour y mettre des jeux ^^

Bref, si l'excuse des jeux éducatif était donnée, l'intention était clairement dès le début d'avoir un ordi sur lequel on pouvait programmer. Raison pour laquelle mon père lui l'avait acheté. Pour preuve, une semaine à peine après l'achat il nous initiait au basic...

Les magasines aidaient aussi bien à se former à la programmation à l'époque et la présence de listing dans la revue Science & Vie n'y était peut être pas non plus pour rien dans le choix du cpc.

A peine le cpc acheté que déjà les copains (ou pas) d'école nous en filaient à copier. Acheter un CPC s'était aussi faire de l'économie sur l'achat des jeux du coup...

Date de publication : 03/11/2015 19:15
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : [Spécial anniversaire] 1ère partie: pourquoi le CPC a réussi?
#4
admin


Informations sur l'utilisateur
La bonne machine au bon prix et au moment.

Mme Vannier a fait du super boulot chez nous, là où les responsables français des Spectrum/C64 pensaient que se tourner les pouces en imaginant que les succès anglais ou allemands se reproduiraient sans se bouger. Sans parler de l'absence de cohérence entre les acteurs du MSX alors qu'au Japon ils parlaient un peu entre eux apparemment.

Et je ne sais pas si ailleurs en Europe les télés étaient comme chez nous telles des temples sacrés longtemps vendus une fortune, donc l'écran offert cela a fait mouche.

Date de publication : 07/11/2015 09:20
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : [Spécial anniversaire] 1ère partie: pourquoi le CPC a réussi?
#5
Junior


Informations sur l'utilisateur
@ SSX, BDCIRON & kawickboy: merci à vous trois pour vos témoignages.

___________

@ SSX: désolé, j'avais oublié le fait que la plupart (la totalité ?) des membres ici devaient être enfants à l'époque.

Du coup, une partie de mes questions sur le CPC que je vous pose, c'est un peu comme si l'on me pausait ces mêmes questions au sujet de la Gameboy Color, la Gameboy Advance ou encore la PS2.
J'aurais tout autant de mal à te répondre, était donné que j'ai reçu ma GameBoy Color avec mon premier jeu vidéo dans des conditions similaires (en tout cas de ce que je me souviens).


Sinon, ton avis à propos de l'attirance des jeunes (ou bien d'une partie des jeunes) de ta génération est intéressante.
Je me demande si cela n'a peut-être pas un lien avec le formidable développement de l'informatique domestique pendant la fin des années 1990, de l'internet au tournant du nouveau millénaire (intérêt technologique de gens de cette génération), et le développement du logiciel libre (il me semble que Linus Torvald, celui qui a apporté au projet GNU la dernière pièce pour obtenir un système d'exploitation fonctionnel, le noyau Linux, s'est intéresser enfant à l'informatique en utilisant un Commodore 64 ou un VIC20 (information à confirmer)).



@BDCIRON:

Effectivement, le succès du CPC est lié à cet aspect "tout-en-un" et à son prix enfin raisonnable pour des familles de la classe moyenne et de la classe ouvrière.
Je suppose aussi que ces deux aspects ont aussi aidés à sortir le micro-ordinateur de son statut de "passe-temps de geek" pour l'amener à être un bien utilisable et accessible à tous, et utile par le côté éducatif des logiciels comme tu le dis (bien que ce soient le jeu vidéo qui devait représenter la majorité de l'utilisation des micro-ordinateur à l'époque).
Ce qui aurait fait tomber une sorte de barrière par rapport au grand public et ouvert un tout nouveau marché (du moins, en France et au Royaume-Uni) qu'occuperont les PC à la fin des années 1990 (avec l'hégémonie de Microsoft que l'on connaît).


Sinon, cet aspect programmation que tu soulignes doit probablement être à l'origine d'un grand nombre de vocation dans le monde de la programmation propriétaire ou libre. Je me pose par ailleurs la question: es-tu programmeur suite à ton expérience avec l'Amstrad CPC?
Connaîtrais-tu des gens qui possédaient un micro-ordinateur à l'époque, et qui sont ensuite devenus programmeurs car ces micro-ordinateurs auraient réveillés/créés un intérêt fort, voire une passion, pour la programmation?


Pour finir, cela m'étonne toujours un peu de voir à quel point il était facile de copier des jeux à l'époque, et comment vous, les utilisateurs de CPC, le faisiez avec légèreté (en même temps, vous étiez des gamins).
En ce qui me concerne, je n'ai jamais pensé jusqu'à très récemment à jouer à un jeu sans le payer, venant du monde des consoles portables Nintendo. C'est seulement lorsque j'ai eu librement accès à internet que j'ai eu l'occasion de le faire pour de vieux jeux auxquels je n'ai pas eu l'occasion de jouer, mais en rendant compte également de la forte variabilité de la qualité des jeux vidéos, et de la notion de récompense du travail bien fait d'une équipe de développeurs d'un bon jeu.
Du côté technique, avec la mise en place de système anti-copie de plus en plus sophistiqués (les fameux DRM), il me semble qu'on va de plus en plus vers l'impossibilité de jouer à des jeux que l'on n'aura pas acheter, voire tout simplement de partager un jeu avec quelqu'un d'autre, sans volonté de nuire au studio de développement (on se souviendra de l'immense tollé provoqué par Microsoft avec ces premières annonces autour de la XBox One).
On ne vit plus dans la même époque...



@kawickboy:

C'est vrai que l'aspect publicitaire est très important pour ce type de produits. Beaucoup sont ceux qui se sont commercialement cassés les dents en Europe et en France, en ayant fait une campagne de promotion complètement ratée. Certaines de ces entreprises n'existent par ailleurs plus, ou sont moribondes (je compte parler du cas de la Dreamcast dans un prochain sujet sur le forum).

Concernant l'incohérence entre les acteurs du MSX, je suppose que c'est un peu comme le bordel autour du standard du PC (qui a échappé à IBM) qui n'a pris fin qu'une fois qu'Intel a imposé ses standards au début des années 1990 (c'est en tout cas ce que j'ai compris à la lecture de 2-3 articles).
Il se peut aussi que le marché européen est différent et beaucoup moins intéressant que le marché japonais, ce qui aurait ainsi résulter en des stratégies différentes entre ces deux territoires, et aussi en un manque d'implication dans la promotion du standard MSX en Europe (comme le MSX n'a pas réussi à s'implanter suffisamment aux Etats-Unis, à quoi bon faire une grosse promotion en Europe si les développeurs occidentaux ne suivent pas?).

Enfin, c'est vrai qu'une télévision devait vraiment coûter cher à l'époque.
Et je me demande à quel moment leur prix a commencer à devenir acceptable.


_______

Encore merci pour vos réponses, et en en espérant d'autres venant d'autres membres.

Bonne soirée et à bientôt.

Date de publication : 26/01/2016 23:31
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Anonymes
Re : [Spécial anniversaire] 1ère partie: pourquoi le CPC a réussi?
#6
Pour ma part,j'ai eu un 6128+ en octobre 1991.

J'ai appris le basic avec le manuel du cpc,puis plus tard l'assembleur.J'aimais beaucoup la programmation et du coup j'en ai fait mon métier :).

Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







Vous pouvez consulter les sujets.
Vous ne pouvez pas débuter un nouveau sujet.
Vous ne pouvez pas répondre aux messages.
Vous ne pouvez pas modifier vos messages.
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages.
Vous ne pouvez pas créer des sondages.
Vous ne pouvez pas participer aux sondages.
Vous pouvez joindre des fichiers à vos messages.
Vous ne pouvez pas publier vos messages sans approbation.
Vous pouvez utiliser ce type de sujet.
Vous ne pouvez pas utiliser le HTML.
Vous ne pouvez pas utiliser une signature dans vos messages.

[Recherche avancée]


RECHERCHE
* Donathon 2018 *

230/200 €

 

 

 

 En savoir plus

LANGUE
Le Chat
 Smiles  Loading...
EN LIGNE
9 Personne(s) en ligne (1 Personne(s) connectée(s) sur Forum Amstrad CPC)

Utilisateur(s): 2
Invité(s): 7

Golem13, Moonbeam, Plus ...
Musiques CPC

Lecteur MP3
CPC-Scene Radio

 

 

ROLAND RADIO

 

Informations
________________________________

Suivre Amstrad.eu

________________________________

Autres Créations web

________________________________

 

Declaration CNIL : 1005884

Association : 0540200002843

Charte

Avertissements

Plan du site

Carte de France des membres

 

 

 

Facebook.

Twitter.

RSS forum.

RSS News.

Contact.

 

Gaston-Phoebus.com

Amstrad.eu

untour.fr

Cathydeco.com

Higoogle

Harloup.fr

** Faire un don **

 

Conception Phenix © 2000 - 2014