Renaud

 

Test réalisé par Fagal "ma meule est gonflée, kitée et volée"

 

 

PRESENTATION

 

 

Un jeu d’aventure urbaine de chez infogrames (maintenant devenue Atari allez comprendre ^_^) dans lequel vous incarnez l’idole de plusieurs générations, Mister Renaud (ou alors vous êtes Gérard Lambert j’ai jamais trop su !). Un jeu au gameplay original que je vais vous détailler de ce pas.   

 

  

 

HISTOIRE

 

 

C’est l’histoire d’un zig qui s’est fait chouraver sa mob. Le malaise c’est qu’il en a besoin pour amener sa nana ce soir au concert. Le voilà qui part à la recherche de sa meule et qui rencontre un tas de caves bien zonards. Il doit leur tirer les vers du naze pour avoir des infos sur sa mob et ne pas oublier de casquer les places pour le concert sinon sa meuf le largue recta s’il est hors-délais.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE JEU

 

 

 

 

Après un très bel écran d’intro représentant notre chanteur préféré, on entre dans le vif du sujet. L’écran est divisé en plusieurs parties que je vais énumérer. En haut à gauche, l’état physique du perso. En haut à droite, soit votre niveau d’énergie, symbolisé par un bock de bière plus ou moins rempli selon votre fraîcheur, soit la bobine des persos que vous rencontrez. En haut au centre : le lieu où vous vous trouvez, donc on y voit les déplacements ainsi que les scènes de baston. En bas : ce que vous possédez dans vos fouilles.

  

 

Vous commencez l’aventure avec un larfeuille contenant 500 balles pour vos menus dépenses, à savoir : acheter les places de concert, racheter des morceaux de la meule éparpillée, payer des infos. Si vous vous prenez une dégelée par un des nombreux loubards, vous vous retrouvez sans un radis. Au contraire, mettre une peignée à un vilain vous permet d’accroître votre pécule. De même l’aventure est chronométrée : vous commencez à écumer le patelin à 15 h et l’aventure se termine à 22h, pas de temps à perdre donc, d’autant que l’horloge file à une vitesse impressionnante.

 

 

 

Durant cette période il ne faudra pas lésiner sur les mandales à distribuer en cas de non coopération, ni à arroser généreusement les persos que vous rencontrerez pour obtenir quelques infos. De même, lorsque votre énergie vitale sera dangereusement basse (et ça arrive fréquemment), un petit tour au troquet pour écluser une choppe vous rendra tous vos moyens. N’oubliez pas de passer un coup de turlu à votre gonzesse sous peine de la voir se barrer avec un autre. Un emploi du temps bien chargé attend donc notre héros.

 

« Au niveau visuel comment qu’ça rend ? » me demanderez vous avides d’infos. Eh bien le tout est en noir et blanc (sauf les boîtes de dialogue en bleu), les graphismes sont très bons et rappellent un design bande dessinée. Les loubards mettent bien dans l’ambiance années 80, avec des punks et des gars en cuir qui ont des sales faces et qui cherchent la castagne. Les dialogues sont savoureux et en bon argot parisien de la belle époque ^_^, ce qui donne beaucoup d’humour au soft, en plus de l’aspect BD.

 

La réalisation est correcte. Les scènes de baston sont assez répétitives puisque le coinceteau est bourré d’out-law à battes de base-ball ou à chaînes de vélo, mais ça passe assez bien tant on est occupé à essayer de faire face. En outre on a la possibilité de fuir le combat ce qui dans bien des cas nous sauve la mise. Les déplacements par contre sont assez déroutants, il n’est pas facile de se repérer dans les rues et de retrouver un endroit déjà visité. La musique d’intro est excellente (kastatupuhémarchalomb’) et les bruitages du jeu nombreux et également très bons.

 

 

 

CONCLUSION

 

 

 

Je ne sais pas si Renaud a supervisé la création et la réalisation du soft, mais Infogrames a su respecter l’état d’esprit de ses chansons (du moins celui des eighties) et nous emmène dans un univers rappelant des titres comme « marche à l’ombre », « tu vas au bal » ou encore « les aventures de Gérard Lambert ». Une ambiance comique due aux dialogues, aux graphismes de BD et à un scénario pas sérieux du tout !

 

 

 

  

 

Côté contenu et réalisation c’est encore bon, bien que le soft ne possède pas une durée de vie très importante, qu’on puisse se lasser du mode de déplacement ou encore déplorer le nombre de loubards qui traînent dans les rues ! Les fans de Renaud se jetteront dessus, les autres l’essayeront en curieux, mais peu ne seront pas séduits par ce petit soft bien sympathique et original.

 

 

 

 

 

 

Test réalisé par Fagal "ma meule est gonflée, kitée et volée"

 

 

  Voir cet article au format PDF Imprimer cet article

RECHERCHE
LANGUE
* Donathon 2017 *

145 €

 

 

 

 En savoir plus

Le Chat
 Smiles  Loading...
EN LIGNE
12 Personne(s) en ligne (2 Personne(s) connectée(s) sur Les articles Amstrad)

Utilisateur(s): 1
Invité(s): 11

Moonbeam, Plus ...
Musiques CPC

Lecteur MP3
CPC-Scene Radio

 

 

ROLAND RADIO

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !

 

Informations
________________________________

Suivre Amstrad.eu

________________________________

Autres Créations web

________________________________

 

Declaration CNIL : 1005884

Association : 0540200002843

Charte

Avertissements

Plan du site

Carte de France des membres

 

 

 

Facebook.

Twitter.

RSS forum.

RSS News.

Contact.

 

Gaston-Phoebus.com

Amstrad.eu

untour.fr

Cathydeco.com

Higoogle

Harloup.fr

** Faire un don **

 

Conception Phenix © 2000 - 2014