3615 My Life n°10

3615 MY LIFE N°10

Fourre-tout

Pour ce numéro 10 de 3615 My Life, j’ai fais le choix de vous pondre un épisode un peu fourre-tout, en y casant de petites anecdotes ne pouvant constituer individuellement des chroniques à elles seules. Je suis conscient qu’à ce stade, ceux qui n’ont pas décroché au terme des premiers épisodes doivent représenter le noyau dur de mes lecteurs.

Ces souvenirs, divers et variés, ont néanmoins un dénominateur commun en la personne de Mr. F., en sa qualité de mon principal interlocuteur Cpciste de l’époque, et en grande partie interlocuteur tout court.

Mais trêve de bavardages ou autres divagations qui n’intéressent que Philippe Solenni et entrons dans le vif du sujet de ce 3615… Mr. F. et moi avons passé un temps considérable à fouiller les moindres recoins des écrans de La Secte Noire qui nous étaient accessibles afin d’y dénicher l’objet de nos désirs, à savoir la clé qui nous permettrait de savoir ce qui se cachait derrière cette fameuse porte blindée.

J’appris plus tard qu’il s’agissait en réalité d’un “écran piège” destiné à faire perdre le temps et la patience des aventuriers que nous prétendions être, mais c’est une subtilité de l’analyseur syntaxique, apparemment contre-intuitive, qui bloqua de manière définitive notre entreprise de démantèlement de cette secte maléfique.

Parvenus au bout d’un passage, nous avons l’idée d’utiliser la fiole d’acide afin d’accéder à une pièce faiblement protégée par une serrure oxydée. Nous avons tenté une infinité de combinaisons basées sur la structure sujet-verbe-complément encore et encore, jusqu’à plus soif et ceci jusqu’à notre capitulation.

J’ignore si Mr. F. a cherché à en savoir plus à l’avènement d’Internet, mais si c’est le cas, il se sera probablement cogné la tête contre son CTM- 644 en apprenant qu’il “suffisait” de taper VIDE FIOLE.

Vie de merde ?

Oui, vie de merde…

Au cours de l’été 89, alors que la quasi totalité de la sphère Cpc s’était réunie chez lui pour jouer à Winter Games ( ou Summer Games, ou même les deux, comment se rappeler 30 ans plus tard … ), Mr. F. émit l’idée de ramener chaqu’un nos machines en vue de mettre en place, je cite, une “Cpc party”.

Etant le seul à habiter dans un rayon de 100 mètres, c’est naturellement vers moi que les regards se tournèrent. Enthousiaste, et fier d’être pour une fois au centre de l’attention, je file chez moi récupérer la bête, facilement transportable grâce à la poignée dont tonton Sugar avait pourvu le moniteur.

C’était sans compter la gardienne des lieux, en la personne de ma mère, laquelle s’opposa formellement à toute escapade estivale du 6128 de type Amiga Camping et contrairement au C64 de Turk182, le Cpc ne respira pas le grand air posé sur une table à tapisser ??

J’ai appris tout récemment qu’une interface RS232 d’époque permettait d’établir des communications entre deux Cpc et par la même de jouer à TT Racer par le biais d’un mini LAN alors qui sait, peut- être qu’un jour je la ferai cette Cpc Party ??

Roberto Carangelo

Merci de partager 😉 :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire