Lecteur 3’1/2 externe sur CPC 6128 (poivre)

Article publié sur ALT (http://www.apres-le-taf.com)

 

Salut à vous,Vala, je me lance pour la toute 1ère fois à la rédaction d’un tutoriel afin de vous faire partager la réalisation d’un lecteur externe de disquettes 3 pouces 1/2 compatible avec cette merveilleuse machine qu’est l’Amstrad CPC 6128…
 

Alors, pourquoi une telle réalisation ?
Hé bien tout simplement parce que la toile (internet) regorge de jeux et autres demos qui ne demandent qu’à revivre au cœur de notre belle machine… Ainsi équipée, le transfert PC<=>CPC 6128 est rendu possible !Pour info… les disquettes d’origine du CPC sont des 3 pouces.Ce lecteur de disquettes 3’5 va réellement ressusciter notre 6128… Pour ressusciter le lecteur Amstrad CPC 6218 !!! 

 

 

Allez c’est parti !

1ère étape: Trouver un boîtier où logera notre lecteur de disquettes.

J’ai cherché dans mon bordelo/atelier/buanderie et j’ai trouvé ceci qui fera l’affaire.

 

Un boîtier en plastique rigide… idéal pour faciliter les perçages et les découpages

 

 

        

 

2nde étape: Intégrer le lecteur 3’5 dans la boîboîte.
Il a fallu faire une découpe type”auto-radio” puis trouver un peu de tôle que j’ai plié à 90° pour assurer la fixation du lecteur à l’intérieur du boîtier.

 

Remarque:

Attention certains lecteurs ne sont pas compatibles avec l’amstrad.   Pourquoi ? bah, j’en sais rien…

Mais on trouve des listes de lecteurs testés avec succès sur le net… et j’ai donc choisi parmi eux celui-ci.

 

 

3ème étape: Souder la nappe du lecteur sur une prise. DB-25.
Là faut prendre son temps et tenter de s’appliquer pour les soudures.
Les sections des fils sont très petites donc du doigté SVP. Sans mauvais jeu de mots hein

 

 

 

 

 

Une fois les soudures terminées, une petite vue d’en haut donne ce résultat !

 

4ème étape: On referme le boîtier & on fait les présentations !

 

Alors, que nous reste-t-il à faire ?

   – Un adaptateur qui se branchera sur le connecteur 5’4 du CPC 6128… Il s’agit donc d’un adaptateur 5’4 <=> DB-25.
   – Trouver un VRAI câble DB-25<=>DB-25 avec tous ses brins pour effectuer la liaison entre le lecteur externe et l’Amstrad CPC 6128.
   

5ème étape: Réaliser l’adaptateur 5’4 <=> DB-25.
   Bon, autant vous le dire tout de suite… j’ai fait avec les moyens du bord, et le résultat n’est pas conforme à ce que je souhaitais (esthétiquement parlant)… disons que ça fera l’affaire pour vérifier le bon fonctionnement de l’ensemble.

Alors voilà la bête et les explications:

   En rouge, nous avons le connecteur “PCB 5’4 pouces” qui sera donc branché au CPC 6128 dans l’emplacement “Disc Drive 2”
   En Jaune, nous avons une fiche femelle “DB-25” sur laquelle on raccordera une rallonge mâle/mâle DB-25, l’autre extrémité de la rallonge sera raccordée au lecteur de disquettes présenté précédemment.
   Il nous faut donc trouver cette fameuse rallonge “mâle/mâle DB-25” avec tous ses brins… car ce n’est pas systématiquement le cas.

 

Une fois la rallonge trouvée, vous l’aurez compris… Ca FONCTIONNE !!!

Petite démo:Prenons un jeu faisant plaisir à notre Monty national… Au hasard “Au revoir Monty”que vous pouvez télécharger au format DSK.
 Notre souhait est de transférer ce fichier sur l’Amstrad CPC 6128.En effet quoi de plus beau que de pouvoir profiter de ce jeu comme un beau jour de 1987 sur notre belle machine d’origine.

 

6ème étape:
On transfert notre fichier sur disquette 3’5 à l’aide du logiciel CPCDiskXP.
Attention ne vous y trompez pas… Il ne s’agit que de la fenêtre du logiciel !

 

7ème étape:
Je prends ma belle disquette et zouuu dans le lecteur externe nouvellement fabriqué…J’allume l’ensemble, j’effectue un petit CAT sur le clavier du cpc et…

                   

L’Amstrad lit correctement le contenu de la disquette, j’effectue un petit Run”Monty1… et oh merveille, c’est parti !

 

         

MISSION ACCOMPLIE !!!Je suis un gamin HEUREUX !!!
   

Poivre Blanc.

 

Merci de partager 😉 :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire