-Janvier 2007- (source : Amstradeus)

Interview de M. Mel Croucher Ghandi ūüôā

 

– Tout d’abord, pouvez vous vous pr√©senter et nous dire ce que vous faite actuellement ?
Hello. Ici Mel Croucher, le Gandhi des pauvres.

РQuel était votre premier ordinateur ?
Il n’avait pas de nom. C’√©tait juste ‚Äúl’ordinateur‚ÄĚ… C’√©tait le seul dans ma ville et il laissait un imb√©cile de 17 ans jouer avec. Non, ce n’est pas vrai. Il y avait 2 ordinateurs √† l’√©poque. L’autre √©tait √† Portsmouth Royal ockyard et il l’utilisait pour calculer comment tuer des gens.

Ma machine prenait tout l’√©tage sup√©rieur d’un b√Ętiment. Le syst√®me de refroidissement √©tait √† lui seul de la taille de neuf vaches. Vous pouviez vous ballader √† l’int√©rieur et voir les tubes en verres essayer de penser.

– Je sais que vous √©tiez un fan de Sinclair, mais quand le CPC a √©t√© commercialis√© qu’en avez vous pens√© ? Et qu’en pensez vous aujourd’hui ?
C’√©tait le future. Sans √Ęme, sans orginalit√© et produit pour une seule fin commerciale. Il repr√©sentait la fin de l’amateurisme et du fun. Prenez garde aux hommes qui nomment leur produits de leur propres initiales.

– Que pensez vous de ces deux ordinateurs (ZX et CPC) ? Pas besoin d’√™tre politiquement correct ūüėČ
J’ai fini par √™tre plus producteur que programmeur, donc je me suis un peu √©gar√©. Le dernier coding que j’ai effectu√© √©tait Barbarian CPC, quand le programmeur est tomb√© malade et a d√Ľ aller √† l’h√īpital. J’ai d√Ľ finir le jeu.

РPossédez vous toujours un ordinausore ?
Non. J’ai donn√© mon vieil ordinateur √† une √©cole pour des enfants en difficult√©s, il y a plusieurs ann√©es. Je crois qu’ils l’ont d√©truit avec cr√©ativit√©. J’ai toutefois une collection d’autres machines… des phonographes, machines √† √©crire, t√©l√©phones … la r√®gle est qu’elles doivent √™tre d’avant 1899 et toujours fonctionner.

– Qu’est ce qui vous a inspir√© et pourquoi vous √™tes vous mis √† programmer ?
Il y avait une ma√ģtre-assistante qui avait une veste blanche de scientifique, des lunettes de philosophe et un rouge √† l√®vre de vieille putain. La seule fa√ßon pour moi de pouvoir m’en approcher √©tait de me joindre √† ses cours d’informatique.

РQuel était votre premier programme ?
J’ai appris l’ordinateur √† jouer une berceuse : ¬ę¬†Twinkle, Twinkle, Little Star¬†¬Ľ.

– Comment fut sa conception ?
Pas dans un tube √† essai, plut√īt dans une pinte de bi√®re.

РQuelles ont été les difficultés rencontrées ?
Les érections.

РQuels langages de programmation avez vous utilisé ? Utilisiez vous des outils particuliers ?
ALGOL, qui a √©t√© d√©velopp√© au milieu des ann√©es 50 et qui a donn√© plus tard naissances √† des langages comme le Pascal. Le seul outil √©tait une perforeuse en m√©tal. Les programmes √©taient stock√©s sur des cartes √† trous, cela avant l’acc√®s au stockage magn√©tique.

– Un souvenir sympa de l’√©poque ?
Vous rigolez ? C’√©tait en 1966. Il y avait tellement de sexe, drogues et rock’n’roll que tout √©tait marrant √† l’√©poque.

 

– Etes vous toujours en contact avec les acteurs de ce secteur √† l’√©poque ?
Je crois qu’ils sont tous morts except√© quatre. Robin Evans travaille toujours avec moi, il fait mes pochettes, publicit√©s et dessins depuis 1979. Et je travaille toujours avec Andy Stagg qui a r√©alis√© la programmation de mon programme pr√©f√©r√© en 1983 – Deus Ex Machina.

Je vois toujours Christian Penfold une fois par an, qui a programm√© mon premier jeu pour le ZX81, avec qui je rigole pour son anniversaire. Et je suis en contact avec Colin Jones, qui a programm√© mes derniers jeux, donc c’est √† lui qu’il faut s’en prendre.

 

РComment était le boulot chez Hewson?
Franchement, je ne me souviens pas avoir travaill√© avec Andy Hewson √† part discuter pour savoir qui de nous deux √† cr√©√© la premi√®re soci√©t√© de jeux en Angleterre. (Moi, bien s√Ľr.)

– Que pensez vous de la domination des PC aujourd’hui?
Pas grand chose. J’√©cris mes √©tats d’√Ęmes dans Computer Shopper une fois par mois, et ce depuis 20 ans. C’est ma th√©rapie.

РQue pensez vous de toute cette folie autour des vieux ordinateurs ? En étiez vous conscient ?
Non, je ne savais pas. La folie autour des machines est malsaine. La folie pour les femmes en veste blanche et rouge √† l√®vre, c’est √ßa la v√©rit√©.

– Un petit mot pour nos lecteurs ?
¬ę¬†Petite¬†¬Ľ (en fran√ßais dans le texte)

– Merci pour votre temps et tout ce que vous avez fait. Ce fut un r√©el honneur de vous interviewer et j’adore votre sens de l’humour ūüôā
J’esp√®re que √ßa vous ira Charles. Tous mes vŇďux…

Interview réalisée en Janvier 2007. Merci à Mel Croucher pour son temps et son aide.

(c) Charles da Silva – 2007