[INFOS] MULTIFACE II

MULTIFACE II

La Multiface II est une interface avec beaucoup de possibilité.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce n’est pas une interface de sauvegarde de jeu (comme l’est le Mirage Imager).

La Multiface II est tout simplement un debugger. Elle permet en ce sens de geler un programme au moment voulu; d’en éditer la RAM et de voir l’état des registres du Z80 ainsi que du CRTC ou du Gate Array.

Mais la Multiface II permet aussi de sauvegarder la RAM pour recharger plus tard un programme. En ce sens, elle peut aussi servir d’interface de sauvegarde.

 

Histoire de la Multiface II:

 

Si notre interface se nomme Multiface II c’est donc bien qu’il y en a eu une première. Cette première multiface nous la trouvons en fait sur Spectrum (npBDC: à documenter).

Multiface 128 pour spectrum

 

La première version de la Multiface II sur Amstrad CPC apparait en 1987 (à priori en Janvier mais ceci est difficile à vérifier).

Cette première version possède un interrupteur pour allumer et éteindre l’interface afin de la rendre visible ou nom par le CPC.

Multiface II premier modèle. Notez le switch en bas à droite.

Cette première version semblait cependant avoir quelques soucis avec les 6128.

 

Une deuxième version sort donc en 1988 (A priori en Juin bien que les premiers tests dans les magasines anglais n’apparaissent qu’en Septembre).

Cette deuxième version ne possède plus le switch d’activation. Elle est noté 2+. Mais l’arrivée des CPC+ posera à nouveau des problèmes de compatibilité avec la ROM de la multiface.

La deuxième version avec connexion “bord de carte” et sans switch d’activation.

Une troisième et dernière version sort (probablement en 1990 mais je n’ai pas trouvé de référence pour le moment). Cette version possède donc une nouvelle ROM pour CPC+ et une connexion centronic.

3ème et dernière version de la multiface II pour CPC+

 

Il existe sur spectrum 128+3 une multiface 3

 

Fonctionnement:

 

Certains d’entre-vous auront remarqué que contrairement au Mirage Imager, la multiface II ne demande pas à ce qu’on lui donne les valeurs pour la palette ou le CRTC. Et c’est bien grâce à cela que la Multiface est bien supérieure aux autres interfaces de ce type.

La Multiface II à partir du moment ou elle est branchée surveille en fait tous les accès aux périphériques du cpc (j’entends par périphériques le Gate Array; le CRTC et les autres composants accédés via des OUT avec le Z80). Effectivement, la plupart de ces périphérique ne sont qu’en écriture seule et on ne peut donc pas lire les valeurs envoyées vers les différents ports et registres. Aussi afin de palier à ce problème, la Multiface II surveille le moindre OUT et stock toute valeur envoyée dans sa RAM de 8Ko, permettant ensuite de les restituer. Cette observation est faite par trois PAL qui stockent donc les résultats dans la RAM de la Multiface II. Le reste de l’interface consiste en une ROM de 8Ko contenant le programme de gestion en lui même (c’est ce que vous utilisez en fait quand vous activez l’interface).

Lorsque vous appuyez sur le bouton STOP, la Multiface II provoque une interruption non masquable qui est alors prise en compte par le Z80. La ROM est alors initialisée en #0000 jusque #1FFF et la RAM est commutée entre #2000 et #3FFF (8Ko donc). L’interruption est alors traitée par le Z80 via un RST #66 et saute donc à cette adresse qui correspond pour le coup au code de la ROM de la Multiface qui prend donc la main.

A noter que la RAM de la Multiface II peut aussi être utilisée pour stocker un programme à exécuter par celle-ci lors de son activation. C’est le cas de The Insider.

 

Pour plus de détails sur le fonctionnement de l’interface, je vous invite à consulter l’excellent article d’Offset dans Quasar CPC n°20 et 21 ou sur le site Quasarnet

 

LOGICIELS FONCTIONNANTS AVEC LA MULTIFACE II:

 

Comparator © Verysoft (1994)

Gripper © Verysoft (1993)

SoundHakker © STS Software (1993)

Tearaway – The Informer v0.4e © CPC Network (1991)
 
The insider © Romantic Robot (1989)
 
Tuss The Ultimate Sprite Searcher © Sentinel Software (1993)
 
 
 
Article par BDCIron pour Amstrad.eu en Octobre 2018. Photos provenant de ACME et CPCWIKI.
Merci de partager 😉 :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire