Les griffes de la nuit (Test de Fagal)

Les griffes de la nuit

⇐ RETOUR A LA LISTE DES TESTS

RESULTAT DU TEST

Graphisme : 100%
Son : 50%
Animation :     —
Difficulté : 50%
Richesse : 50%
Scénario : 50%
Ergonomie : 75%
Notice :  25%
Longévité : 50%
Rhaa/Lovely : 75%

70%

PRESENTATION

Les griffes de la nuit est un jeu d’aventure, mais pas n’importe lequel : en effet on vient de faire sa découverte. C’est à dire qu’en 2003 il existe toujours des softs CPC inédits ! Il date des années 90, est attribué à l’éditeur Lankhor, et les raisons de sa mise à l’écart à l’époque complètement floues : manque d’argent, soft jugé trop peu dans l’esprit de la boîte ou encore flop annoncé ?

A vous de vous faire un avis.

Toujours est-il qu’on ne va pas bouder un jeu tout neuf à notre époque !

L’HISTOIRE

Je reprends ici le texte de l’écran d’intro :

Toute cette histoire a commencé lorsque je reçu une lettre de mon vieil ami scientifique Georges Hanson, qui me priait de lui rendre visite pour me montrer les résultats de son expérience sur laquelle il travaillait.Bien que je ne connaisse rien à la science, ni à la chimie, j’acceptais son invitation.

Le lendemain, je prenais l’avion pour les Pyrénées ; là où sa demeure était ancrée depuis bien des années.

 

LE JEU

Dans le pur style aventure-texte, nous avons droit à une interface classique : un écran principal présentant le décor, une fenêtre à droite avec les différentes actions à effectuer. Sous cette fenêtre on a le droit à la rose des vents indiquant les directions disponibles.

A ce propos, notons non pas la difficulté de se servir de cette rose des vents mais la manière bizarre dont elle se présente. En effet, le Nord ne sera pas toujours en haut de la rose, les directions sont donc proposées de façon relative ce qui pourra perturber lors des déplacements.

Ensuite à propos de l’écran précisons que les actions ne se tapent pas au clavier, mais que nous avons droit à un pointeur permettant de choisir avec précision les commandes à effectuer – dans le style d’un manoir de Mortevielle- et de pointer les détails à l’écran. (même si le déplacement du curseur n’est pas des plus fluides, c’est tout de même assez réussi).

Les graphismes sont un des points forts du soft. En effet, l’action se déroule en haute montagne et les graphismes rendent vraiment bien l’impression de neige, roche, perspective et éloignement. Le tout est vraiment travaillé et fin, et ça fait plaisir de voir de si bons graphismes sur CPC, pour tout dire, ça surprendrait presque même !

Le scénario enfin n’a rien de transcendant mais c’est plus un prétexte pour partir à l’aventure qu’autre chose et c’est très bien ainsi, d’autant plus que l’intrigue à de quoi tenir en haleine et que vous ne resterez sans doute pas bloqués très longtemps.

 

CONCLUSION


Un jeu pas très original ni dans le fond ni dans la forme, mais qui aura cependant le mérite de réjouir les accrocs de jeu d’aventure. Son côté esthétique et visuel lui donne un atout indéniable, le fait de pouvoir dialoguer avec différents personnages renforce en outre la notion d’enquête.


Un petit moins en ce qui concerne les musiques absentes (les bruitages eux par contre assez réussis mais peu variés) et la difficulté de s’y retrouver dans les déplacements (nécessité de dresser une carte au début).


Bref un jeu que ne vont pas dénigrer les puristes du genre et qui pourra même réussir à accrocher les autres. Oui même en 2003 !

 

Test réalisé par Fagal^^

 
Merci de partager 😉 :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire