Le rétro gaming, uniquement de la nostalgie ?


 

Le rétro gaming, entre nostalgie et business


 

La nostalgie, on connait la musiqueAkhenaton !

La nostalgie est un sentiment connu depuis fort longtemps et l’industrie a su l’exploiter très vite. L’industrie musicale a été leader sur ce créneau, en recyclant les mêmes chansons tout les vingt ans, ce qui aboutissait parfois à ce que 40 ans après on nous serve de la nostalgie de nostalgie ! (“Chantez comme les Beatles et vous êtes lancés, les gens adorent entendre la voix de gens qui ont clamsé !” Akhenaton : “Je n’ai pas de face”).

 Le rétro gaming en tant que nostalgie des anciens jeux vidéos ne déroge pas à la règle. Les consoles de salons des années 80 et 90 font leur come-back sous des formes miniaturisées. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois, mais ces deux dernières années ont été marquées par des sorties tonitruantes des mini-nes, mini super-nes, mini-megadrive etc… Il y eu même un mini C64 et un mini Sinclair spectrum ! On pourrait se demander pourquoi n’il y a-t-il pas eu de mini Amstrad ?

mini c64

Après tout, même s’il s’est moins vendu que le C64 dans le monde entier, l’Amstrad reste un grand succès au niveau européen avec 3 millions d’unités vendues ? N’aurions nous pas atteint la masse critique pour atteindre la rentabilité pour un tel projet ? Est-ce que Sir Alan Sugar ne soutient pas suffisamment ce projet ? Sir Alan Sugar a déclaré qu’il était tourné vers l’avenir, mais il ne rechigne malgré tout pas à se remémorer certains de ses succès :

Tweet Alan Sugar

Il y a toujours un espoir !

 Mais après tout, même s’il n’initie pas le projet lui-même, peut-être qu’il accepterait de laisser d’autres développer ce projet. Sir Alan Sugar, cependant est surtout connu pour son approche “pragmatique” de l’informatique. Ce n’était absolument pas un passionné d’informatique, mais un homme d’affaires ne se lançant que s’il est convaincu qu’il va avoir des bénéfices. Peut-être a-t-il vu qu’un projet de mini-CPC aurait des difficultés tout autres que simplement techniques.

Peut-être que le véritable problème réside plus dans le fait, que les gens ont plus la nostalgie des jeux eux-mêmes que des machines qui les faisaient tourner. Et les consoles en ayant des jeux phares et des mascottes attachantes, ont fait que la très large majorité des possesseurs de consoles ont tous eu des classiques, comme Sonic ou Mario. Il est bien plus difficile pour un ordinateur comme l’Amstrad CPC de donner le nom de quelques jeux que réellement tout le monde a eu et apprécié.

 


Qui plus est, l’Amstrad n’avait pas de réelle mascotte. Le seul personnage récurent associé à l’Amstrad Roland, changeait complètement de design et d’histoire dans chacun de ses jeux. Outre ses graphismes médiocres et une jouabilité passable, il n’y avait pas la possibilité de s’attacher à ce personnage. On était très loin d’un Mario ou d’un Sonic. Le youtubeur Edward l’a très bien expliqué dans cette vidéo :

ainsi que la youtubeuse Octav1us dans cette vidéo :


Dans ces conditions, établir une compilation attrayante capable d’attirer une masse suffisante d’acheteurs potentiels est difficile. De  plus, les jeux étaient codés par de petites structures souvent même par des petits groupes d’amis, de jeunes gens passionnés par les débuts de l’informatique personnelle. Les retrouver après toutes ces années pour obtenir leur accord n’est pas forcément une mince affaire non plus ! Retrouver, les auteurs, les ayants droits peut être un vrai parcours du combattant, d’autant qu’il y a quantité de productions dans plusieurs pays et donc dans plusieurs langues, et des régimes de droits d’auteurs différents.


Du coup, je vois mal comment pourrait sortir un mini amstrad CPC à brancher sur un téléviseur avec des ports USB et HDMI pour faire facilement découvrir à la génération suivante les jeux de notre enfance sans se ruiner sur eBay ! Mais ne soyons pas totalement pessimistes, ce genre de produit est techniquement très simple à réaliser, si la demande finit par réellement se faire sentir, peut-être qu’un industriel se lancera dans l’aventure ! S’il pouvait avoir la bonne idée de le fournir avec un certain nombre de jeux légalement acquis (pourquoi pas des homebrew) et laisser la possibilité aux acheteurs d’en installer d’autres, je pense que ce mini CPC aurait quand même de bons arguments de vente ! Le mot pour conclure sera donc Chiche !


Amicalement !

Ldir Hector

Sonic et CPC

 

Merci de partager 😉 :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin

3 réponses

  1. RetroPoke RetroPoke dit :

    Très bon résumé sur le rétro gaming. Moi aussi j’espère qu’un CPC (mini ou revitalisé) sortira un jour prochain.
    En parlant de sortie, il y a une version du C64 dans toute sa grandeur qui devait sortir le 5 décembre 2019.
    Moi je me demande quand on aura droit à un CPC XXL.

    Lien vers le C64 Grandeur nature: https://www.tomsguide.fr/the-c64-en-taille-reelle-sortira-le-5-decembre-prochain/

  2. phenix phenix dit :

    On a pas fini de parler nostalgie et ce rappeler les années 80 !!

Laisser un commentaire